Quelle culture agile correspond à votre organisation?

La culture Agile permet à l’organisation d’évoluer plus rapidement pour s’adapter dans un environnement plus complexe et de garder les meilleurs talents. Le niveau d’agilité dont a besoin votre organisation dépend de la rapidité d’évolution de votre marché, et du niveau de complexité mis en œuvre pour répondre au besoin de vos clients. Nous vous proposons de définir la culture agile et et de faire un profilage agile (Agile Profiling) en quatre étapes pour déterminer votre culture agile idéale.

Le Manifeste Agile: fondation de la culture Agile

La culture d'entreprise ou culture organisationnelle est l'ensemble des valeurs, comportements et pratiques communs à l'organisation. Chaque culture d’entreprise est unique. Initiée par les fondateurs, elle a permis à l’entreprise de se développer sur son marché. Le marché étant en perpétuelle évolution, la culture doit aussi s’adapter pour permettre de relever de nouveaux défis.

Le développement logiciel étant une activité humaine récente, les projets informatiques étés gérés dans le debut des années 2000 encore comme des projets classiques. On appliquait les mêmes méthodes de gestion de projets que pour la construction d’un pont. Il y avait un énorme cahier des charges, et un découpage des tâches sur un plan de projet sur plusieurs mois. Cependant tous les projets ou presque avaient du retard, les heures supplémentaires étaient courantes et personne ne comprenait pourquoi autant de projets échouaient. Il était temps de revoir les principes de gestion de projet et d’introduire une nouvelle façon de collaborer.

Quatre principes ont donc été érigés dans le Manifeste Agile pour mettre fin au désastre des projets informatiques. Ceux-ci accorde de l’importance :

  1. aux individus et leurs interactions plutôt qu'aux processus et aux outils
  2. à un logiciel fonctionnel plutôt qu’à une documentation exhaustive;
  3. à la collaboration avec les clients plutôt qu'à la négociation contractuelle;
  4. à l’adaptation au changement plutôt qu'à l'exécution d’un plan.

En appliquant ces principes, comme par exemple avec la méthode Scrum, les projets sont redevenus performants et les méthodes agiles se sont imposées comme le standard de facto pour le développement de logiciels.

Le Manifeste Agile est applicable pour toutes les organisations qui agissent dans un environnement complexe et volatile

Si on généralise ces principes à une organisation, on comprend qu’il cherche à:

  1. Remettre l’individu et la collaboration au centre de l‘organisation.
  2. Favoriser la création de valeur par rapport aux résultats d’un processus.
  3. Centrer l’organisation autour du client pour la création commune de valeur.
  4. Permettre à l’organisation d‘accuillir les changements.

Le nouveauté dans les projets informatiques était une complexité et une vitesse d’adaptation encore inconnus. Ces principes ont permis aux projets de réussir parce qu’ils permettent de mieux gérer la complexité. Pour résoudre des problèmes complexes d’un client, il faut des experts collaborant étroitement et qui sont très proches de lui pour mieux comprendre son problème. Il faut encore expérimenter des solutions avec des petits pas et collecter le maximum de retours. La culture agile rassemble donc des pratiques qui permettent à une organisation de mieux évoluer dans un environnement complexe et en changement rapide. Depuis l’ère du numérique et l’augmentation exponentielle de la complexité et de l’innovation, la culture agile est devenue indispensable pour beaucoup d’entreprises.

Profilage agile

Pour déterminer quelle culture agile est adaptée à votre organisation, nous vous invitons à suivre quatre étapes:

Etape 1 : Evaluer votre marché

Toute culture d'entreprise dépend du marché sur lequel elle agit. S’agit-il d’un marché établi depuis longtemps ou les besoins des clients sont bien connus ou d’un marché en croissance dans lequel les clients eux-même ne savent pas encore ce qu'ils veulent ? Sur un marché en pleine évolution votre capacité d’évolution de votre organisation doit être très grande et vos cycles de développement très courts pour permettre d’explorer votre marché. Sur un marché mature, la concurrence peut être grande, et vous pouvez gagner un avantage compétitif par votre capacité à mieux répondre aux besoins du clients et à innover.

Etape 2 : Evaluer votre type d’innovation

La seconde étape consiste à regarder comment vous voulez innover. Apportez une nouvelle solution sur ce marché soit améliorez une solution existante ? En fonction du type de marché et du type de solution, il existe donc quatre types d’innovation selon Clayton Christensen [1] :

  1. Innovation incrémentale : Amélioration des produits existants.
  2. Innovation adjacente : Changement des produits existants pour aller sur de nouveaux marchés.
  3. Innovation de rupture : Nouveaux produits dans un marché existant.
  4. Innovation radicale : Nouveaux produits sur un nouveau marché.

Ces quatre types d'innovation peuvent être placés sur la matrice de Stacey ayant comme axes l'incertitude du besoin et celui de la solution. Cette matrice comporte quatre zones: simple, compliqué, complexe et chaotique. L'agilité est une une réponse aux problèmes complexes et chaotiques. Plus la complexité est grande, et plus l’organisation doit être orientée vers les utilisateurs pour améliorer et tester ses produits le plus vite possible en fonction de leurs besoins.

Etape 3 : Evaluer vos solutions

Il s'agit maintenant d'évaluer le niveau d'incertitude et de volatité de vos solutions. Si vous avez besoin de technologies complexes et novatrices, celles-ci nécessitent une phase d’exploration pour trouver la bonne réponse au problème du client. La maturité de la technologie est aussi à prendre en compte. Plus celle ci est nouvelle, et plus sa volatilité est grande, c'est-à-dire sa propension au changement.

Ensuite l'incertitude peut venir d'autres facteurs comme la régulation, la politique ou la sociologie qui augmentent la complexité des solutions à mettre en oeuvre.

La culture de la collaboration et de l'apprentissage est essentielle pour permettre à votre organisation de mettre en oeuvre des solutions complexes et en évolution permanente.

Etape 4 : Evaluer vos compétences

Après avoir regardé la complexité de réalisation, vous pouvez maintenant analyser le besoin en compétences. Avez-vous besoin de spécialistes ou d’experts dans leur domaine ? Est-ce que des spécialistes dans plusieurs domaines sont requis ? Les méthodes agiles s’adaptent au mieux aux équipes pluridisciplinaires formées d’experts avec un large socle de compétences, et qui ont besoin d’un haut niveau d’autonomie. Des personnes hautement qualifiées sont aussi plus difficiles à recruter, et vous avez donc besoin d’un environnement de travail attractif pour attirer de nouveaux talents. La satisfaction des employés est aussi au cœur de la culture agile.

Conclusion

En mettant en perspective votre la complexité et la volatilité de votre marché et de vos solutions, vous pouvez mieux évaluer quelle culture est requise pour votre organisation. La culture Agile permet de mieux gérer la complexité et le changement, tout en créant un environnement qui attire les talents. Maintenant que vous avez estimé le niveau d’agilité idéal de votre organisation, il ne vous reste plus qu’à faire évoluer votre culture par la mise en perspective de vos pratiques.